TRAX 189

Numéro spécial : Rave culture, le retour ?

Dans chaque grande ville de France, de nouvelles fêtes légales ou non se montent pour faire la part belle aux pointures techno, house et autres live machines. De là à en faire la couv ? Absolument. Et d’aller rencontrer d’autres fêtes : les gais lurons d’Otto10, les teufeurs du nord de l’Espagne, les hybridations du son de Lisbonne, et puis ces images tirées d’un songe en plein Burning Man… Alors, rave culture, le retour ? Pour le Baron UK du genre, Dave Clarke, “si c’est un réel enthousiasme autour de la musique, c’est une bonne chose” nous disait-il. On est bon.

Description

Trax #189

Février 2016

Numéro spécial : Rave culture, le retour ?

Dans chaque grande ville de France, de nouvelles fêtes légales ou non se montent pour faire la part belle aux pointures techno, house et autres live machines. De là à en faire la couv ? Absolument. Et d’aller rencontrer d’autres fêtes : les gais lurons d’Otto10, les teufeurs du nord de l’Espagne, les hybridations du son de Lisbonne, et puis ces images tirées d’un songe en plein Burning Man… Alors, rave culture, le retour ? Pour le Baron UK du genre, Dave Clarke, “si c’est un réel enthousiasme autour de la musique, c’est une bonne chose” nous disait-il. On est bon.

AU SOMMAIRE

Santé : La fête sans gueule de bois, c’est possible ! On a demandé la recette à Alexandra Dalu, nutritionniste.


Story : Le smiley, à ne pas confondre avec l’émoticône, débarque dans les raves à la fin des années 80. Retour sur cette belle histoire, depuis son apparition dans le comics US Watchmen.

Grand reportage : À Lisbonne, la scène zouk bass, directement inspirée du kuduro, a pris de l’ampleur après l’explosion de Buraka Som Sistema. Une  opée de beatmakers tentent de s’infiltrer dans la brèche, avec en tête de fil le crew de Principe Records, pour conquérir de nouveaux horizons. Pendant ce temps, la communauté house/techno fait le dos rond.

Enquête : La culture rave revient en force, mais pas pour les mêmes raisons qu’il y a vingt-cinq ans. Plongeon au cœur des entrepôts et de ces nouvelles fêtes techno géantes qui prennent d’assaut les banlieues Nord.

La couv’ : Dave Clarke, surnommé le Baron de la techno par John Peel, n’est pas du genre nostalgique, lui qui a pourtant vécu l’histoire entière du mouvement, des raves acid house jusqu’au récent Weather Festival

à Paris.  Longtemps absent des bacs et des playlists, le producteur anglais a préféré rester en retrait à la fin des années 2000 et attendre la mutation du système, pour mieux y revenir.

Reportage : À l’heure où la nuit parisienne n’en finit plus de se professionnaliser, le collectif Otto 10 apporte un vent de fraîcheur avec ses soirées foisonnantes d’idées, organisées par une armée de bénévoles dans le seul but de s’amuser.

Portrait : À 35 ans, Max Gravos est célibataire. Depuis cinq ans, il fait la route dans son vieux camion Mercedes avec son grand chien noir, Rasta. « Activiste-musicien de la free party », il organise des teufs en France, en Espagne et en Europe de l’Est pour faire voyager le son tekno, avec un k.

Reportage : En Espagne, le mouvement de la free party émerge depuis une dizaine d’années à peine. Là-bas, tout est à faire. Les colectivos sont aux commandes, la techno résonne à grands coups, les fêtards se perdent dans des coins de nature psychédéliques. Direction Barcelone, une carrière de sable dans les montagnes, pour une rave des origines.

Portfolio : Gabriel de La Chapelle, s’est fait happer par le Burning Man et en est revenu avec cette série de photos capturées durant une tempête de sable, Dust Portraits, donnant au festival du Nevada un air de Mad Max.

Enquête : Les danserus de voguing sont chauffeur de bus ou étudiant le jour, et la nuit, le week-end, on les retrouve dans les balls à s’affronter à coups de pas de danse et de looks extravagants. Une vague qui monte dans la capitale.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.



Anciens Numéros Trax

Complétez votre collection !